lundi 23 décembre 2013

Elio, les Afghans et son ex-maitresse !

(réactualisation : en bas de l'article) 

Le premier ministre belge n'a pas le temps de recevoir les Afghans, mais en a pour revoir l'une de ses ex-maitresse !


Elio Di Rupo, le premier ministre du gouvernemental fédéral, n'a pas le temps de rencontrer les réfugiés de guerre Afghans. Ces derniers ont pourtant marché de Bruxelles à Mons, plus de 70 km et durant trois jours (avec des marcheurs solidaires de leur combat du MRAX, de la Ligue des droits de l'Homme, de la FGTB, de la CSC, de RésistanceS.be...) pour le rencontrer « chez lui ».

Arrivés ce dimanche soir, ils campent toujours actuellement devant la maison communale de Mons dont le bourgmestre est le même Di Rupo... 


IL REVOIT SA MAITRESSE !
Si Di Rupo n'a pas trouvé une minute dans son agenda politique pour rencontrer les réfugiés afghans, il a néanmoins eu le temps, durant plus de deux heures, de revoir Suzanne...l'une de ses anciennes institutrices, comme le montre un reportage publié ce 21 décembre dans tous les quotidiens du groupe SUDPRESSE (voir ma photo ci-jointe).

Une couverture médiatique bien calibrée par le service presse 
« du Premier » en vue du 25 mai !


Ah la REALPOLITIK (*) !

Pendant ce temps, la guerre se poursuit en Afghanistan avec l'assassinat quotidien de bébés, d'enfants, de femmes, d'hommes... innocents ! 


(M.AZ).






(*) Realpolitik : 
« Comportement qui fait passer au second plan les considérations de doctrine, de principe ou de morale. ». Source : dictionnaire le Larousse.


Réactualisation : ce même lundi 23 décembre 2013, la presse annonçait qu'Elio Di Rupo (PS, Parti socialiste francophone), avec la ministre fédérale Maggie De Block (Open VLD, droite libérale flamande), allait enfin recevoir les réfugiés afghans. Après plus de trois mois de demande de leur part, des dizaines de manifestations, des occupations de bâtiments, l'installation au coeur de l'Eglise du Béguinage au centre-ville de la capitale, la grève de la faim de trois Belges solidaires, la Marche Bruxelles-Mons, une mobilisation citoyenne et associative...