samedi 24 mai 2014

Lauréats dieudonnesques Olivier Mukuna, Laurent Louis...

Dans la « galaxie Dieudonné » belge
Un article de Simon HARYS paru le 20 mai 2014 sur le site RésistanceS.be 

Qui aura une « Quenelle d'Or » cette année ?

Chaque année, Dieudonné, l'humoriste français pro-Front national et disciple de la secte négationniste, remet des « Quenelles d'or » à ses supporters connus. Y compris à des Belges.


Notre illu ci-dessus
C'est en 2009 que l'humoriste d'extrême droite Dieudonné va populariser sa « quenelle ». Ici à la Une de Réfléchir & Agir, un journal néonazi français – Doc. : RIDAF



Article du quotidien Le Soir du 8 janvier 2014 consacré aux lauréats belges de la « Quenelle d'Or » © Photo : Manuel Abramowicz / RésistanceS.be

Dans le cadre de sa stratégie de provocation générale, depuis plusieurs années, Dieudonné remet un « prix de la subversion » (sic), appelé une « Quenelle d'Or ». Les lauréats de ce prix dieudonnesque sont systématiquement des amis personnels et des supporters connus de cet humoriste égaré. Depuis 2006, ce dernier est devenu un militant de la cause négationniste et de celle de l'extrême droite pseudo anti-système. Parmi ses amis personnels, il compte Jean-Marie Le Pen, le patriarche du Front national, l'une des principales matrices du racisme et de l'islamophobie en France.

Nid de fascistes
Des hérauts du fascisme à la française, des auteurs de pamphlets racistes anti-juifs et d'autres publicistes conspirationnistes obsessionnels ont déjà reçu une « Quenelle d'Or ». C'est par exemple le cas du sociologue « national-socialiste » Alain Soral ou du négateur-nazi Robert Faurisson. La galaxie Dieudonné trouve bien son origine dans un nid de fascistes.

Dans la liste des quenellistes s'y trouvent également des partisans belges de « Dieudo ». Depuis l'apparition de ce « prix », cinq belges l'ont déjà obtenu : le journaleux Olivier Mukuna, l'universitaire Souhail Chichah, les avocats Henry Laquay et Sébastien Courtoy, ainsi que le député fédéral antisémite Laurent Louis.

Après l'obtention d'une Quenelle d'Or par ce dernier en 2013, Souhail Chichah décidera cependant de remettre la sienne à Dieudonné. Sa motivation : il ne souhaitait pas être associé à ce parlementaire qu'il considérait comme raciste et islamophobe.  

Mukuna, Laquay, Courtoy et Louis
Portrait des quatre quenellistes belges restants.


Olivier Mukuna
Il a été notamment journaliste à l'hebdomadaire bon chic bon genre Paris Match et au quotidien populiste libéral La Dernière Heure, mais aussi - de façon éphémère - assistant à l'Université libre de Bruxelles. Depuis près de 10 ans, Olivier Mukuna défend inconditionnellement Dieudonné. En 2010, le même Mukuna, qui se présente partout comme étant un « journaliste indépendant » (sic), était l'invité à Téhéran d'un festival de propagande organisé par le régime dictatorial iranien. Un régime où la liberté de la presse n'existe pas et dans lequel, les vrais journalistes indépendants, eux, sont réprimés et croupissent en prison.


Henry Laquay
Cet avocat du barreau de Bruxelles provient du Front national belge de Daniel Féret. Ancienne tête de liste pour ce parti d'extrême droite, Henry Laquay a aussi ses entrées auprès de la direction du FN français lepéniste. Il fut membre du comité électoral de soutien à Jean-Marie Le Pen pour l'élection présidentielle de 2007. Cet avocat est aussi connu pour ses liens avec les intégristes catholiques. Il est en effet directement lié à l'association Belgique & Chrétienté d'Alain Escada, l'actuel président de Civitas, le mouvement politico-religieux de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X (intégriste catholique lefebvriste opposé au Vatican). Me. Henry Laquay fut même l'avocat de cette association politico-religieuse d'extrême droite dans un procès intenté et perdu royalement, en 2007, contre le journal RésistanceS.be CLIQUEZ ICI 




Sébastien Courtoy
Avocat belge de Dieudonné, comme Laquay d'ailleurs, mais aussi de Georges-Pierre Tonnelier (le numéro 2 du Front national belge jusqu'à sa dissolution récente) et du député d'extrême droite Laurent Louis (voir plus bas). Courtoy s'est spécialisé dans la dénonciation des appartenances supposées juives de ses ennemis (dont une actuelle Procureure du roi !), depuis l'époque de son stage d'avocat chez un ténor du barreau de Bruxelles.


Laurent Louis
Député fédéral élu, en 2010, pour le compte du Parti Populaire, exclu pour racisme de cette formation d'ultradroite, président-fondateur du mouvement Debout les Belges et auteur d'accusations de pédophilie portées contre Elio Di Rupo, le premier ministre belge, mais aussi d'attaques contre le journaliste Marc Metdepenningen du quotidien Le Soir (un procès est actuellement en cours pour ces motifs contre Laurent Louis). Pour sa campagne électorale pour les élections du 25 mai prochain, Laurent Louis a reçu le soutien officiel de son ami Dieudonné et de sa « galaxie » active en Belgique depuis 2009.



Les avocats belges Courtoy et Laquay en compagnie de leur client commun, l'humoriste français pro-FN Dieudonné. Cette photo a récemment été diffusée par un site Internet d'extrême droite. Théoriquement, l'acte posé par ces deux membres du Barreau de Bruxelles est contraire à la déontologie de leur profession. Seront-ils pour autant sanctionnés ? Force est de constater que l'avocat Sébastien Courtoy peut se permettre beaucoup de largesse, y compris en remettant en cause les qualités professionnelles d'une membre du Parquet de Bruxelles en relevant son identité présumée juive... 

Quenelle d'Or 2014 ?
Comme chaque année, Dieudonné décernera-t-il à nouveau cette année des Quenelles d'Or à ses « compagnons de route » ? Et si oui, à qui ? Des Belges seront-ils de la cuvée 2014 ? Les paris sont ouverts.

L'humoriste frontiste pourra, par exemple, en remettre une à l'un ou l'autres activistes de Nation, un mouvement « identitaire » et « national-solidariste » comptant également dans ses rangs quelques adeptes de la quenelle. Un ex-élu local du Vlaams Belang, proche des « identitaires » de Nation et mobilisé 24h sur 24 sur Facebook contre l'« axe américano-sioniste », pourrait lui aussi mériter un tel prix. Comme le bruxellois José Grégorio qui a qualifié Dieudonné de « Che Guevara de l'humour ». Ou pourquoi pas carrément l'ex-frontiste Georges-Pierre Tonnelier qui depuis plusieurs semaines reprend à son compte la propagande pro-Dieudonné diffusée sur Facebook par Olivier Mukuna. La suite des aventures dieudonnesques sur RésistanceS.be, le web-journal d'investigation contre l'extrême droite et le racisme.

SIMON HARYS
Journal d'investigation en ligne  RésistanceS.be 


A l'extrême droite sur cette photographie, avec d'autres nazillons : Emersson Noret, alias « Emersson Heng » sur Facebook. Ce dernier est l'un des responsables du mouvement Nation. Adepte des tatouages nostalgiques de l'An 40 et du bras-tendu, il l'est aussi de la quenelle, le signe de ralliement des fan's politiques de Dieudonné – Doc. : RIDAF. 


Article paru le 20 mai 2014 sur le site 

CLIQUEZ ICI