samedi 22 mars 2014

Débat polémique à l'Université Libre de Bruxelles

Le Librex et le Cron organisaient à l'ULB, le 26 février dernier, le débat : « Censure et extrême droite: la fin justifie-t-elle les moyens ? ». Une occasion pour RésistanceS.be de remettre les points sur les « i » à propos de divers sujets liés à ce thème. Compte-rendu de ce débat avec un reportage du photographe belge Théo Poelaert.


C'est au nom de la rédaction du web-journal RésistanceS.be que Manuel Abramowicz a participé au débat du 26 février proposé par le cercle étudiant du Libre examen (Librex) et le Cercle romane (Crom) de l'Université libre de Bruxelles (ULB). Les autres orateurs de ce débat étaient : Jean Bricmont, auteur de livres non-conformistes de démontage des mécanismes de contrôle social et politique, professeur de physique à l'UCL, Olivier Mukuna, journaliste « indépendant », Vincent Cornil, le directeur du MRAX (Mouvement contre le racisme, l'antisémitisme et la xénophobie) et Jacques Englebert, avocat spécialisé en droit des médias et en droit d'auteur, professeur à l'ULB, assesseur à la section de législation du Conseil d'Etat.

Le débat fut animé et modéré avec brio par Hamza Belakbir, étudiant à Solvay et membre de la direction du cercle du Librex de l'ULB.





© Photo Manuel Abramowicz

_____________________________________________________________________


REPORTAGE PHOTOGRAPHIQUE de Théo Poelaert
(Suivi d'un lien vers la vidéo de ce débat)
  Le débat va commencer... © Photo Théo Poelaert

  Les paroles et les documents sont mis en avant © Photo Théo Poelaert

  Jean Bricmont et Manuel Abramowicz © Photo Théo Poelaert

  Le panel complet du débat  © Photo Théo Poelaert

Intervention d'un des 450 participants au débat © Photo Théo Poelaert


Prise de parole à partir du public de l'éditeur belgo-français André Versatile © Photo Théo Poelaert

Prenant la défense de l'humoriste français Nicolas Bedos, le mot de la fin fut une belle démonstration du deux poids deux mesures du politiquement correct de la « galaxie dieudonné » et de la « nouvelle pensée unique ». Un univers impitoyable où la liberté d'expression contraire à celle de ses leaders y est au final proscrit. Cette pensée est en conclusion aussi sectaire que celle imposée par les intellectuels néoconservateurs © Photo Théo Poelaert



LA VIDEO DE CE DEBAT...
Le cercle du Libre examen de l'ULB a réalisé une vidéo complète de ce débat.

Placée sur YouTube, pour la visionner cliquez sur le lien ci-dessous.

www.youtube.com/watch?v=r6caGJtn0Tw