mardi 20 janvier 2015

« Je suis / Nous sommes tous Charlie »... retour sur un slogan de Mai 68


« Je suis Charlie » ou sa version au pluriel, « Nous sommes tous Charlie », le slogan né juste après l'attaque terroriste commise, le 7 janvier dernier, contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo, fait évidemment écho à « un vieux slogan » bien connu, par les plus anciens d'entre-nous, de Mai 68 : « Nous sommes tous des juifs et des allemands ».

Au sujet de celui-ci, voici un petit rappel par le biais d'un extrait de l'article « Le slogan : "Nous sommes tous des juifs allemands" » (paru, le 5 mai 2008, sur le site de la chaine de télé ARTE) :« Le mouvement étudiant [de Mai 68] est aussi attaqué par les communistes qui n’aiment rien moins que l’anarchie. Le 3 mai, Georges Marchais, secrétaire du parti communiste, dénonce dans l’Humanité : "ces groupuscules dirigés par l’anarchiste allemand Cohn-Bendit". Aussitôt, en signe de solidarité avec Cohn-Bendit, les étudiants scandent dans les rues de Paris: "Nous sommes tous des juifs allemands". Plus tard, Cohn-Bendit dira : "Georges Marchais qui m’avait traité d’anarchiste allemand faisait jouer la phobie antiboche : les étudiants à Nanterre ont crié ce qu’il n’avait pas osé dire : "juif allemand".»

Le « Lexique d'information communication » des éditions Dalloz (2006) définit le « slogan » comme étant une «formule brève et frappante utilisée par la publicité ou la propagande pour illustrer une image, une argumentation, ou pour récapituler un discours». Le slogan étant un « mot d'ordre », ce dernier est une «formule concise qui fixe un but à atteindre», écrit Morjane Baba dans son « Guérilla Kit – Ruses et techniques des nouvelles luttes anticapitalistes-Nouveau guide militant » (éditions La Découverte, 2003). Avec le complément suivant : «Un mot d'ordre ne se définit pas comme une exigence adressée aux autorités, mais comme un objectif que le mouvement se donne à lui-même. En lançant un mot d'ordre, on indique une situation politique à construire dans les heures ou les jours à venir.»

Les deux slogans, « Je suis Charlie » et « Nous sommes tous des juifs et des allemands », rappellent leur symbolique d'unité, leur solidarité inconditionnelle à l'égard d'une cible bien déterminée et leur objectif d'un élan dynamique visant à la mobilisation. Dans le cadre d'un mouvement d'action collective pour soutenir la liberté d'expression et s'opposer à toutes les formes de répression.


Manuel Abramowicz



RESISTANCES.BE SUR  FACEBOOK  PAR ICI  ICI