vendredi 11 mars 2011

« Islamo-gauchistes » ou islamo-libéraux ?

Le président libéral français Nicolas Sarkozy avec le roi musulman Abdallah, lors d'une visite en Arabie Saoudite, berceau de l'islam radical.

Les islamistes sont bien plus proches des théories libérales du MR que de celles de la gauche radicale...


En France comme en Belgique, des intellectuels de propagande s'évertuent sur tous les fronts (nationaux et internationaux) à dénoncer l'« islamisation de la société ». Dans un concert de slogans s'entrelaçant avec ceux sur le même thème de l'extrême droite, mobilisée depuis belle lurette contre ce qu'elle appelle une « nouvelle occupation » de nos territoires, ces résistants de la dernière heure profitent de l'occasion pour régler des comptes avec leur famille idéologique d'origine.

Ils viseront ainsi de façon continuelle - et obsessionnelle - l'«islamo-gauchisme». Dans leur rhétorique et leurs savantes analyses, les «gauchistes» et les islamistes se sont alliés pour lutter ensemble contre leurs ennemis communs : l'impérialisme des États-Unis et le sionisme. Depuis, des petits pamphlétaires se sont lancés dans des opérations de copier/coller pour intégrer leur label «islamo-gauchiste» à tout vent. Sans aucune analyse fondamentale – étonnant pour des intellectuels - des textes musulmans sur la question sociale et leur préférence en matière de modèle économique.

Les islamistes, s'ils partagent des combats communs avec la gauche anticapitaliste et radicale, sont bien plus proches en réalité, dans leurs textes doctrinaires et leurs pratiques, des théories socio-économiques de la droite libérale ! Comme le rappel, ci-dessous, cet excellent billet de la journaliste Sabrina Kassa, publié dans le numéro de ce mois de Regards, «mensuel postcapitaliste» français co-dirigé par la féministe Clémentine Autain.


Manuel Abramowicz
# Bruxelles, le 11 mars 2011

Cliquez sur l'article ci-dessus pour le lire

>>> sur ce même thème, à lire également sur ce blog :